Tout savoir sur la petite éolienne domestique

 

L'énergie éolienne est de plus en plus développée à travers le monde dans une optique d'expansion des énergies renouvelables. A la manière des panneaux photovoltaïques, les éoliennes peuvent être adaptées pour un usage domestique.

 

Comment ça fonctionne ?

 

On parle de "petite éolienne" ou "d'éolienne domestique" quand la taille de l'éolienne n'excède pas 30 mètres et qu'elle produit entre 300 watts et 30 kilowatts d'électricité. Le principe de l'énergie éolienne est de transformer la force du vent (énergie cinétique) en énergie mécanique grâce aux pales de l'éolienne puis en énergie électrique via un générateur. Il existe deux grandes familles pour les pales d'éolienne :

 

- Les pales horizontales : c'est le modèle que l'on voit le plus fréquemment. Les éoliennes domestiques comptent souvent entre 4 et 5 pales plus une dérive à l'arrière qui permet à la structure de tourner selon la direction du vent avec une vitesse entre 10 et 25 tr/mn. Cette technologie est la plus industrialisée et qui a fait l'objet de nombreuses études.

- Les pales verticales. C'est une technologie encore naissante, peu industrialisée; La forme des pales, placées à la verticale, est censée permettre à l'installation de capter toutes les formes de vent, y compris les courants d'air. Elle est également moins bruyante et demande moins de maintenance que son homologue horizontale. C'est donc un type d'éolienne à fort potentiel mais dont les résultats sont pour l'instant décevants.

 

Où l'installer ?

 

Avant même d'envisager d'installer une éolienne domestique sur sa propriété, il faut s'assurer que les conditions climatiques sont favorables. Ressentir régulièrement des courants d'air ne veut pas dire qu'une éolienne fonctionne correctement. En effet pour avoir un bon rendement une éolienne a besoin d'un vent laminaire (comme un vent venant de la mer) et non d'un vent tourbillonnaire (qui est la conséquence de la présence d'obstacles contre le vent). Pour savoir si le terrain est favorable à l'installation d'une éolienne, il faut réaliser une étude du vent en mesurant sa force et sa direction pendant au moins une année.

Un autre critère à prendre en compte est le bruit. Les éoliennes domestiques étant souvent installées à proximité des habitations, le bruit des pales pourrait gêner le propriétaire et le voisinage. La meilleure solution est de visiter des terrains possédant des petites éoliennes pour se rendre compte du bruit généré.

 

Comment la rentabiliser ?

 

Installer une éolienne domestique chez soi est un investissement conséquent. Il faut compter environ 10.000€ pour une éolienne de 2kW. Cependant, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt de 30% du montant de vos travaux. De plus, EDF a une obligation de rachat de l'électricité produite à 8.2c€/kWh pendant 10 ans. Vous pouvez choisir de revendre toute l'électricité produite ou de l'utiliser pour un usage domestique afin de réduire la facture d'électricité. Attention cependant, l'énergie produite par une éolienne n'est pas stockée, il faut donc l'utiliser en priorité. Malheureusement une éolienne domestique ne suffira pas à couvrir tous les besoins en électricité, particulièrement l'hiver.

 

L'inconvénient d'une éolienne est la difficulté à prévoir la quantité d'électricité produite, et donc les économies réalisées et le temps de retour sur investissement. Il faut savoir qu'une éolienne ne fonctionne que par intermittence et qu'il y a des pertes. Il est possible de calculer théoriquement l'énergie produite en utilisant les informations des constructeurs sur le rendement de l'éolienne et en évaluant précisément la force du vent sur une année dans la zone concernée.

Accédez à la législation en matière d'éoliennes domestiques: https://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ130606904.html

 

Fait avec    by windelectric.fr