Le fonctionnement d'une éolienne domestique

L'éolien domestique est une belle opportunité pour respecter encore plus l'environnement tout en réalisant des économies financières sur les dépenses énergétiques de son logement. Mais comment fonctionne une éolienne domestique ?

 

Qu'est-ce qu'une éolienne domestique ?

 

Le principe d'une éolienne domestique est identique à celui des grandes éoliennes ; le mécanisme est le même : transformer l'énergie du vent en une énergie électrique directement utilisable pour alimenter sa maison ou pour être revendue par contrat à un distributeur.

Trois éléments composent l'éolienne elle-même : le rotor équipé de pales ou hélices, lesquelles sont actionnées sous l'effet du vent ; la nacelle, dont le rôle est de maintenir le rotor en place et qui contient plusieurs éléments électriques ; le mât, dont la hauteur doit être adaptée au cas par cas pour tirer le meilleur profit du vent et en capter le plus possible. S'ajoute à ces éléments un quatrième, le pose de livraison, qui transfère l'énergie produite au réseau électrique. Un système de frein est également présent sur l'éolienne, agissant comme une sécurité quand le vent est trop violent, afin d'arrêter le mouvement rotatif des pales et éviter qu'elles ne se cassent.

Il existe deux types d'éoliennes : celle à axe horizontal, qui est la plus répandue en France, avec une hélice tournant face au vent ; celle à axe vertical, qui consiste schématiquement en une roue tournant autour d'un axe. L'avantage de l'éolienne à axe vertical, même si elle est moins connue, est qu'elle ne nécessite pas, à la différence de la première, un espace dégagé autour d'elle, elle n'est soumise à aucune contrainte ni d'espace ni de relief ; en outre, elle peut se fixer sur le toit de la maison et fonctionne même avec des vents faibles. Moins chère que celle horizontale, elle a cependant des rendements moindres.

 

Comment fonctionne une éolienne domestique ?

 

 

Le vent fait tourner les pales ou hélices de l'éolienne ; l'énergie du vent est alors transformée en énergie mécanique. Le générateur intervient ensuite pour transformer cette énergie mécanique en électricité, à l'instar de la dynamo d'une bicyclette. L'électricité produite est acheminée vers le transformateur, afin d’être stockée ou immédiatement redistribuée dans le réseau EDF. On parle d'éolienne domestique quand leur taille ne dépasse pas 2,5 mètres ; alors que le fonctionnement de l'éolienne nécessite une puissance nominale allant jusqu'à 6 MW, la plupart de celles réunies dans des fermes éoliennes en France tournant avec une puissance comprise entre 1 et 3 MW, les petites éoliennes individuelles n'ont que quelques kW.  Retrouvez plus d'informations sur le fonctionnement d'une éolienne: https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-fonctionnement-d-une-eolienne

 

Le temps de fonctionnement d'une éolienne

 

 

Le nombre d'heures de fonctionnement d'une petite éolienne dépend de la puissance du vent. S'il est trop faible, elle ne s'enclenche pas ; il faut un vent d'au moins 4 m/s environ pour que l'éolienne puisse produire de l'énergie. À l'inverse, s'il est trop violent, elle cesse de fonctionner ; elle se met alors « en drapeau », à partir de 80 km/h ou 90 km/h. D'une manière générale, une éolienne domestique tourne entre 20 et 30 % du temps ; c'est ce qu'on appelle le facteur de capacité. Avant de se lancer dans l'aventure de l'éolienne, il faut donc connaître le gisement éolien de son lieu d'habitation, c'est-à-dire son potentiel ; si peu de vent y parvient en effet, par exemple lorsque la maison est entourée d'autres constructions, d'arbres ou de collines, elle n'est peut-être pas une solution adéquate.

 

 

Fait avec    by windelectric.fr