Mais alors que choisir entre électricité et gaz ?

 

 

Nos conseils pour vous permettre de faire le bon choix

 

 

Le gaz naturel et l'électricité sont les deux énergies préférées en France pour chauffer l'habitat pendant l'hiver. Chacun de ces systèmes renferme des caractéristiques particulières qui les rendent adaptées à certains logements et peu recommandables pour d'autres.

 

Consommation et bien être

 

Au niveau de la consommation, le gaz naturel est beaucoup moins cher que l'électricité. Toutefois, le gaz naturel est soumis à certaines contraintes importantes comme son installation et son raccordement au réseau de radiateurs. Ces équipements sont onéreux mais se retrouvent amortis avec le temps et le niveau de consommation.

 

Au niveau du confort, le gaz naturel sera plus avantageux car la diffusion de la chaleur est homogène et se propage dans toutes les pièces du logement. Le chauffage électrique, quand à lui, n'impose aucune installation particulière à part la pose des radiateurs. A noter que la chaudière gaz doit obligatoirement être inspectée une fois par an et que la chaleur diffusée par l'électricité est généralement moins agréable.

 

Quels sont les prix ?

 

Le gaz naturel sera le choix logique si vous souhaitez payer moins cher votre consommation d'énergie connaissant l'évolution des tarifs en matière d'électricité.

A noter que vous pourrez faire des économies conséquentes en changeant de contrat énergétique. Les tarifs réglementés des fournisseurs tels qu'EDF ou ENGIE pourraient être moins avantageux que ceux d'un fournisseur alternatif.

 

Le type de logement et vos habitudes pour guider votre choix

 

Hormis la différence de contrat entre fournisseurs, il est important de noter que l'amortissement de l'installation au gaz naturel sera plus rapide si la demande énergétique est importante au sein du logement. C'est pourquoi le gaz naturel est le choix le plus judicieux concernant une maison de taille moyenne. A contrario, l'installation au gaz dans un appartement ne sera pas une bonne idée, la faible surface ne rentabilisant pas vraiment la dépense, sans oublier l'aspect encombrant de la chaudière.

 

 

 

 

Fait avec    by windelectric.fr